Nous avons décidé de vous faire vivre un voyage intérieur. Sortez donc un carnet et un stylo et prenez des notes. Répondez aux questions, découvrez nos suggestions, le tout sans porter de jugement. Soyez honnête dans vos réponses. Elles sont là pour vous aider à mieux vous connaître et à mieux vous accepter.

Embed from Getty Images

Quels sont mes 3 points forts ?

Cultiver son intériorité nécessite une certain nombre de prises de conscience. Reconnaissez 3 qualités qui vous caractérisent, 3 points forts. En les désignant, vous serez en mesure de les discerner au quotidien et de les déployer plus souvent. Cela vous permet également d’équilibrer votre discours interne. Nous voyons facilement nos points faibles et parfois-même, nous en inventons quelques-uns. Alors, quand les choses ne se passent pas très bien, jetez un coup d’œil à ces points. Et pourquoi ne pas en noter davantage si vous vous découvrez d’autres qualités que vous appréciez.

Quels étaient mes rêves, mes objectifs d’enfant ?

rêveries

Avez-vous fait des détours ? Avez-vous changé de parcours ? Avez-vous suivi la voie dont vous rêviez? Il n’y a aucun jugement à porter. Notez vos réponses simplement et réfléchissez à vos choix de vie.

Nommez deux personnes qui vous inspirent le plus

Nous avons tous besoin d’un héros, d’un modèle et d’un mentor. Mais nous n’avons pas forcément besoin de les connaître en personne. Il est possible de s’inspirer aussi bien de ses collègues, professeurs, parents que de grandes figures historiques (religieuses, spirituelles, politiques, artistiques…). L’important étant que leurs combats personnels, leurs valeurs, leurs parcours vous anime.

Y-a-t-il quelque chose qui me fasse honte ?

L’introspection douloureuse est une étape nécessaire à qui veut développer son intériorité. Nous commettons tous des erreurs. Les conséquences sont parfois douloureuses à assumer. Et les regrets vous sectionnent. Identifiez-les. Mettez des mots sur ces expériences. Définissez-les. Vous pouvez trouver le moyen d’y remédier et avec le temps vous pouvez vous libérer.

Y-a-t-il une nouvelle activité qui me tente ?

S’inscrire au cours de yoga, faire de la danse ou du théâtre, apprendre la cuisine vietnamienne… Nous avons tous envie de faire quelque chose de nouveau sans jamais nous résoudre à commencer puisque nous repoussons sans cesse ce sujet à plus tard. Et si vous pensiez vraiment à cette envie ? Qu’est-ce qui vous empêche vraiment de vous y mettre ? Avez-vous vraiment très peu de temps à lui consacrer ? Peut-être que vous aimez l’idée de pratiquer cette nouvelle activité mais que vous n’aimez pas le processus qui l’accompagne ? Ou peut-être que vous avez simplement besoin d’être encouragée ? Allez-y, lancez-vous, vous ne risquez rien !

Quelles sont les habitudes dont j’aimerai me défaire ?

Aïe ! un sujet épineux et qui requiert beaucoup d’attention. Ce n’est pas facile de se défaire de ses mauvaises habitudes. La mauvaise nouvelle est qu’il n’y a pas de remède miracle. La bonne nouvelle est que c’est possible d’y arriver. Mais d’abord, faisons un premier pas ensemble. Identifiez ces habitudes dont vous aimeriez vous débarrasser. Contentez-vous de les lister sans les juger, sans les qualifier de bonnes, ni de mauvaises.

Où se trouve mon refuge ?

Se sentir en sécurité est un besoin primaire. Il ne suffit pas de se sentir en sécurité physiquement, il faudrait se sentir en sécurité affectivement. Où vous sentez-vous bien ? Avec qui pouvez-vous être vous-même à 100% ? Déterminez cet endroit qui favorise votre authenticité et allez-y plus souvent. Rien de tel pour améliorer sa connexion à soi et se reconnecter avec son intériorité.

arbres

Question 8-Qu’ai-je fait de ma vie ?

Identifiez votre plus grande satisfaction, votre plus grande victoire. Qu’aimeriez-vous accomplir ?

Question 9- Mes angoisses sont-elles liées à mon passé ou à mon avenir ?

Très souvent notre cerveau oscille entre les souvenirs passés et les projections futures sans être jamais vraiment ici et maintenant. Identifiez ces angoisses et essayez de ne pas vivre en différé.

Question 10-Comment j’imagine ma vie dans 5 ans ?

Il est très important de se projeter dans l’avenir. C’est le fondement même des gestes à adopter et des actions à mettre en place.

Qu’est-ce que je refuse de dévoiler ?

Il est tout à fait naturel de ne pas tout montrer, de garder certaines choses pour soi, de préserver sa vulnérabilité. Demandez-vous toutefois si tout cela exige de grands efforts de votre part. Avez-vous quelqu’un à qui vous confier ? Faites le point sur ce que vous pouvez révéler.

Qu’aimerais-je dire à l’ado que j’étais ?

À votre avis, est-ce que l’ado que vous étiez serait fière de l’adulte que vous êtes devenue ? Quels conseils aimeriez-vous donner à cette plus jeune version de vous ? Un petit exercice qui pourrait vous faire du bien, décrivez votre rencontre imaginaire avec la personne que vous étiez, écrivez-vous une lettre…

Qui sont les personnes qui me connaissent le mieux ?

Qui sont les 3 personnes qui vous connaissent le plus ? Sont-elles au centre de votre vie ? (Elles devraient l’être en tout cas). Entourez-vous des personnes qui vous encouragent à être meilleure, à vous surpasser, à vous remettre en question… Essayez de les voir plus souvent et de passer plus de temps avec elles.

Qu’aimerais-je faire plus souvent?

Vous avez une tonne de responsabilité et vous croulez sous les obligations. Mais vous avez besoin de trouver du temps pour ce qui compte vraiment. Personne ne peut gagner du «temps», mais on peut toujours essayer d’en libérer en remettant de l’ordre dans ses priorités. Créez du temps pour ce que vous aimez. Vous en avez besoin.

De quoi êtes-vous fière ?

La plupart des personnes pensent davantage à leurs échecs qu’à leurs succès. Pourtant, il y a bien des choses que vous avez certainement réussi, des exploits accomplis. Pensez-y calmement. Vous avez le droit d’en être fière vous savez ? Notez-les dans un cahier et revenez-y à chaque fois que vous êtes assaillie par les doutes.

Accomplissement

Qu’est-ce qui vous fait peur ?

Nous nous empêchons souvent de dire ou de faire certaines choses, parce qu’on a peur de…

Vous devez, là aussi remettre de l’ordre dans vos idées et faire le ménage dans vos émotions.

Votre travail correspond-il à ce que vous aimez vraiment ?

Votre travail vous passionne-t-il? Reflète-t-il qui vous êtes ? Correspond-il à vos valeurs ? Nous passons plusieurs heures au bureau. Difficile d’être heureuses dans la vie, si votre vie professionnelle n’est ni motivante, ni stimulante. Si ce n’est pas le cas, il serait peut-être temps de penser à une éventuelle reconversion et à un changement de carrière…

Qu’est-ce qui manque à votre vie ?

L’idée n’est pas de focaliser sur ce qui manque, mais sur ce que vous pouvez faire pour améliorer votre vie et que vous ne faites pas. Parfois, il suffit de bien peu de changements pour obtenir des résultats différents, impactant le cours de votre vie.

Que devez-vous pardonner ?

Le pardon n’est pas un signe de faiblesse, ce n’est pas un cadeau que vous faites à l’autre personne, c’est un cadeau que vous vous faites. Vous vous délivrez de l’emprise de la rancœur, vous libérez de l’espace mental et vous vous défaites d’une charge émotionnelle négative dont vous n’avez pas besoin.

Pardon

Comment devenir une personne meilleure ?

Quels sont les changements que vous aimeriez apporter à votre vie, à votre personne ? Qu’attendez-vous pour les mettre en œuvre ? Trouvez un objectif à atteindre et réduisez-le en plusieurs petites étapes. Un pas à la fois. Vous ne vous-en rendez pas compte facilement, mais les changements se feront visibles bien assez tôt.


Source: La Sultane


Découvrez comment vivre une bonne journée

Privacy Preference Center