La méditation permet de se relaxer et de se déconnecter un moment de la vie réelle. De plus en plus d’études révèlent chaque année les bienfaits de la méditation, notamment sur la dépression, l’obésité, le stress, et les insomnies. Certaines études ont également mis en évidence que la méditation agit positivement sur le système cardiovasculaire et la tension artérielle.

LES BIENFAITS DE LA MÉDIATION

Une étude parue en 2015 dans la revue Plos One et mise en avant sur Santé-Log, montre que la méditation transcendantale, combinée à un mode de vie sain, permet de stimuler les gènes qui produisent des télomères, une enzyme associée à une diminution de la tension artérielle, alors que la méditation metta améliore considérablement les relations interpersonnelles.

Une étude publiée en 2015 dans la revue scientifique The Journal of Neuroscience, indique que la méditation en pleine conscience (consistant à porter son attention et toutes ses pensées sur l’instant présent ou sur une partie précise de son corps) est plus efficace que l’effet placebo pour lutter contre la douleur. Plus récemment, une étude de huit semaines menée par des chercheurs de l’université de Harvard au Massachusetts General Hospital (MGH) a déterminé que la méditation reconstruit littéralement la matière grise du cerveau en seulement huit semaines. Cette étude a permis de montrer que la méditation produit, au cours du temps, des changements dans la matière grise du cerveau.

COMMENT MÉDITER

Méditer: se créer un espace calme

Son petit refuge et son coin zen pour retrouver son calme intérieur et éviter d’être dérangé toutes les 5 minutes : un bon éclairage, une assise confortable, une plante verte, une image inspirante et un environnement minimaliste. Et voilà!

S’aider de supports audio

Même dans un espace agréable, il n’est pas toujours facile de savoir comment s’y prendre. Les enregistrements audio, les musiques douces ou les bruits d’ambiance peuvent faciliter la pratique.

Trouver une position confortable

Choisissez une posture confortable : assise ou allongée, l’essentiel est de ne pas rester en alerte, ni inversement de vous endormir pendant votre séance.

Se fixer un objectif de session

Les premières fois, vous aurez toujours quelque chose de mieux à faire. Pour rester concentré(e) décidez à l’avance de la durée de votre séance et commencez raisonnablement. Quelques minutes suffisent au début et vous pourrez prolonger progressivement la durée de vos séances.

Se concentrer sur sa respiration

Votre respiration est le fil conducteur de votre méditation.
Prenez conscience de vos mouvements respiratoires et de leurs durées. Observez la circulation de l’air, son passage dans votre corps, et comptez les secondes qui passent. Des pensées vont forcément surgir et vous distraire momentanément. C’est tout à fait naturel. Apprenez à reconnaître cette distraction, observez-les défiler, n’y accordez pas d’importance et ne portez aucun jugement.

Pratiquer la méditation quand on le souhaite

La méditation se pratique à tout moment. Vous trouverez votre moment à vous. Certaines personnes aiment débuter leur journée par une méditation, d’autres préfèrent s’accorder des pauses durant les heures de travail, d’autres encore choisissent de méditer le soir en rentrant à la maison pour se désengager de leur journée de labeur. Enfin, il est possible de méditer avant d’aller se coucher pour préparer une nuit paisible et un sommeil réparateur.

Intégrer la méditation à son quotidien

Il vaut mieux pratiquer quelques minutes chaque jour, que beaucoup de temps à autre. Après tout, la méditation est avant tout un exercice, dont les résultats ne tardent pas à se faire venir. Au bout d’une semaine pour les uns et de 21 jours pour les autres, un peu plus pour les plus récalcitrants, les premiers bienfaits de la médiation se font ressentir.


Source: La Sultane #41